Vous le savez, désormais l’orphelinat qui abrite aujourd’hui 63 enfants, a son exploitation en pleine nature.
L’orphelinat, lui, est situé à la sortie de Ouidah sur la route menant à Cotonou. Un espace restreint cerné de murs, avec un portail en fer.
L’été et durant l’année scolaire, les enfants y restent confinés, attendant la visite d’étrangers de passage qui pourront partager avec eux quelques jeux. Ce fut mon cas.
Mais désormais comme le souligne Maurice, l’un des responsables de ces enfants « Dès que Serge demande qui veut se rendre sur l’exploitation, tous se manifestent appréciant vivement d’y aller et d’y rester quelques heures, en pleine nature » .Et rajoutait-il « c’est pareil pour moi ».

C’est de ces remarques qu’à germer l’idée commune d’emmener les enfants au départ une dizaine de jours sur l’exploitation, dans une sorte de camp. Un projet, pas si incongrue, puisqu’il y a des toilettes, une cuisine en plein air comme à l’orphelinat et de l’eau grâce au puits.

Les enfants ont été plus que ravis à cette idée … tout comme les 2 encadrants.
Reste désormais à trouver les financements ou l’entreprise mécène, fabricant de bâches ou de tentes ….