PICT5010-ConvertImage (2)

Dès le démarrage du projet d’élevage, nous souhaitions proposer aux adolescents du centre intéressés  de se former à la conduite d’un élevage et d’un atelier  de maraîchage.

Objectifs : leur transmettre des méthodes pour gérer une exploitation sur des bases solides puis acquérir une formation pratique sur l’exploitation. Un projet qui se concrétise aujourd’hui.

Le Bénin a la chance de disposer sur son territoire d’un institut de recherche et de formation très réputé en Afrique de l’Ouest : le centre Songhaï (http://www.songhai.org/). Situé au nord de Porto Novo, ce centre est spécialisé en élevage, en production végétale et en cultures maraîchères. Nous avons très vite perçu la chance d’avoir ce centre à proximité  de l’orphelinat de Ouidah.

Lors de notre séjour en mai dernier, nous nous sommes rendus avec Serge à Songhaï afin d’étudier la possibilité pour les enfants de venir se former à l’élevage et aux cultures maraîchères durant les mois d’été.

PICT4995-ConvertImageAujourd’hui, ce projet, financé par l’association, prend forme : un premier jeune bénéfice de cette formation.

José, 17 ans est l’ainé des enfants de l’orphelinat. Il a tout de suite été intéressé et impatient de suivre ce cursus. Porto Novo étant situé à plus de 2 heures de route de Ouidah, José est hébergé au sein de la structure. Lorsque Serge le peut, il vient chercher le jeune homme le vendredi soir pour le reconduire le lundi matin…

Durant ces 2 mois d’été, José bénéficie de formations théoriques et pratiques. Le mois de juillet a été consacré au maraîchage; le mois d’août sera réservé à l’élevage. Selon Serge, José est ravi de son séjour à Songhaï qu’il trouve passionnant.
Nous avons d’ailleurs demandé à José de nous raconter son quotidien … Nous attendons son mail avec impatience pour publier son article.

A la rentrée, José entre en terminale. L’été prochain, il disposera de plus de vacances et pourra donc, formation technique à l’appui, aider à la gestion de l’exploitation, auprès des 3 salariés recrutés, moyennant rémunération.

Gageons que cette expérience lui donnera l’envie de reproduire ultérieurement ces connaissances pour sa gouverne personnelle dans quelques années ….