En février dernier, un groupe d’éleveurs des Poulets de Janzé s’est rendu au Bénin pour un périple de 10 jours à travers le pays.

Visite et séjour auprès des enfants de l’orphelinat Espoir d’Enfant, visite et travail sur l’exploitation créee à Ouidah puis découverte du Nord et de l’Internat de Guinagourou. Ils nous livrent ici leurs ressentis sur cette aventure … une grande aventure humaine ..

Découvrez leurs témoignages.

  • En images 

 

  • Le récit d’Anne-Marie qui nous fait part de son ressenti sur ce voyage

Je l’attendais ce voyage au Bénin et j’avais également de l’appréhension…

Maintenant, je peux dire que ce voyage a été très riche, des béninois très accueillants et souriants, BEAUCOUP d’émotions, une très belle expérience et un beau pays (sauf les routes !!!). 11 jours passés entre le sud et le nord du Bénin, 11 jours où j’en ai pris pleins les yeux !

Difficile de décrire ou de raconter le ressenti, on doit le vivre pour se rendre compte…voici quelques moments :
– Que d’émotion par l’accueil des enfants « Bonjour Tata… », les chants et les danses préparés pour notre arrivée le samedi à l’orphelinat.
– La vie des enfants de l’orphelinat, un matin du réveil (5h30) jusqu’à l’école, de voir les plus grands s’occuper des plus petits, c’est touchant ! Bravo Serge, Maurice et Raphaël, 3 adultes pour 65 enfants.
– Les yeux qui pétillent des enfants lorsqu’ils sont pris en photo et ensuite de leur montrer sur l’écran et entendre : » Stp Tata, une autre photo ! »
– Les câlins et bisous d’Elisabeth, les sourires de Colette, Abraham, Alexandre, Asmarie, Carole,…Les grimaces de Melvine, Jean-Baptiste, …Le sourire et l’au revoir de Vincent lors de notre départ…et tous les autres ! Hâte d’avoir de leurs nouvelles.

– L’élevage et le potager : que dire « Ouah, super, félicitations un très beau travail » , Bonne continuation à Serge, Adébayor et Cyriac.

– La découverte du pays, la présentation et lieu de vie de la famille et du fils d’Ismaël, le véhicule et la conduite de Mathias. Merci à notre guide Ismaël et notre chauffeur Mathias.
et pleins d’autres moments inoubliables.

Merci Isabelle et très bonne continuation pour Espoirs d’enfants !

 

Celui de Marie-Claude, de Vern-Sur-Seiche qui nous fait part de ses impressions sur ce voyage.

Le voyage au Bénin avec mon mari aura été pour nous  2 une expérience très enrichissante, qu’on n’est pas prêt d’oublier !

Il m’est difficile de raconter en quelques lignes ce que nous avons vécu, tant ces 11 jours ont été intenses, sur le plan humain, émotionnel et riches en découvertes.  Nous avons beaucoup appris sur les conditions de vie étonnantes des béninois, leurs coutumes, leur joie de vivre, leur gentillesse.

Alors je vais parler des moments qui m’ont le plus marquée.

L’arrivée à l’orphelinat reste mon plus beau souvenir. Nous frappons puis entrons par la grande porte de la cour, une ribambelle d’enfants accourent vers Isabelle en lui disant « bonjour maman », puis vers nous, les 11 éleveurs, nous saluant tous 1 par 1 avec un « bonjour tata » ou « bonjour tonton ». Et nous voyons sur un grand tableau l’inscription : BIENVENUE  LES POULETS DE JANZE . C’était tellement fort, nous avions tous les larmes aux yeux. Les enfants se sont assis sagement dans la grande « tonnelle »  ronde qui leur sert de réfectoire  et salle d’étude puis Serge le directeur de l’orphelinat a dit un mot de remerciement. Tous les enfants ont ensuite chanté, dansé avec beaucoup d’ardeur,  guidés par José (17 ans) l’ainé. A l’orphelinat chaque enfant aide un plus jeune pour les repas, s’habiller… A Judikaël (16 ans), à qui je demandais si dans l’orphelinat certains étaient frères et sœurs, il me répond : « Oui, mais nous vivons tous en harmonie ». Quand nous avons déposé sur la table les vêtements, fournitures, cartables…que nous avions  apportés ; à nouveau les enfants sont revenus vers chacun de  nous en disant : « merci tata », « merci tonton ».  Il faut préciser que seulement 3 personnes encadrent plus de 60 enfants de 3 à 17 ans. Quelles leçons pour nous… !

Comment oublier tous les regards reconnaissants, les sourires de Jean Baptiste, la petite Elisabeth qui voulait sans cesse venir dans nos bras, Melvine, Abraham, Alexandre, Eliane, Colette, Vincent si fragile…

Plus tard, Serge nous a emmené voir les poulaillers, nous avons été très agréablement surpris par la tenue des lieux, grâce aux 2 salariés Cyriac (25 ans) et Adébayor (27 ans), des jeunes très motivés qui ne demandent qu’à apprendre. Bien sûr,  il y avait quelques réglages à faire et surtout le problème des poules qui se perchent ce qui risque à court terme de casser la ligne de pipette (distribution automatique de l’eau de boisson). Les éleveurs ont trouvé la solution en installant un grillage sur la pipette dans 1 poulailler. Nous avons aussi planté, biné, préparé la terre…Quelle n’a pas été la surprise de quelques éleveurs, retournés  quelques jours plus tard : le grillage était installé dans les 2 autres poulaillers et les semis faits. Quelle belle récompense pour nous !

 

Il me faut aussi parler du Père Simplice Bocco, homme admirable, béninois qui a fait des études à Paris ;  par conséquent il connait les 2 cultures. Il nous a beaucoup appris sur la vie des gens des villages retirés, sur les enfants sorciers, les enfants esclaves. Il héberge gratuitement dans son pensionnat des enfants de 13 à 17 ans pour leur permettre d’aller au collège. Il a eu la gentillesse de nous emmener dans un village où certains de ces enfants sont issus.  Les familles nous ont accueillis avec des chants,  des danses et surtout des rires. La cerise sur le gâteau fut l’offrande d’un coq et d’une poule à Isabelle, cadeaux réservés aux gens importants. Ensuite, à au moins 1 heure de route pleine de nids-de-poules,  nous avons été reçus par les élèves  avec  un joli chant et la lecture par un jeune sur l’historique du pensionnat.  Après les séances photos, la distribution de fournitures et de vêtements, la visite du pensionnat, nous avons pris le verre de l’amitié puis reçu en cadeau des bananes et …2 coqs.

MERCI à tous ceux qui ont mis une pierre à l’édifice ESPOIRS D’ENFANTS !

MERCI et surtout BRAVO  Isabelle pour le travail gigantesque que tu as entrepris avec conviction et efficacité et je sais que tu ne comptes pas en rester là. CHAPEAU !

 

  • Le ressenti de « Titine »

Un petit mot pour te dire tout ce que j ai pu ressentir en vivant ce voyage.
L orphelinat a été mon premier coup de cœur même si c est difficile de voir certains enfants.
Les enfants étaient très souriants et semblaient heureux.
Ils nous ont fait pleurer par leurs chansons et leurs danses, c était très émouvant.
Que  de souvenirs gravés en nous.
L exploitation  grâce au soutien des donateurs est une réussite. J’ espère  que Serge continuera à être à
la hauteur épaulé par ces jeunes salariés qui sont formidables.
Voyage ou j en est pris plein les yeux et plein le cœur
Souhaitons bon vent a tout ceux qui travail pour les plus défavorisés.

Merci et a bientôt