Le 30 Août, la commune de Saint-Armel tentera de doubler sa population !
  • La raison ?
Un concert humanitaire ambitieux mené par une équipe motivé de presque 100 bénévoles attachés au projet.
  • Pour quel but ?
Participer au financement de l’agrandissement de la baraque des enfants esclaves, sur le marché de Cotonou, mené par Espoirs d’Enfants.

Comment ce projet est-il né ?
Tout commence un soir de Juin 2013. Une fête organisée sur la commune de Saint-Armel réunit Serge et Clément, avec Louis Mickael, qui propose aux deux jeunes hommes de créer un nouvel événement dans leur commune.
Leur réponse ?
« Alors oui, mais un festival ! Et quelque chose de bon, on n’organise pas un concert pour qu’on aille tous les deux faire de la gratte sur scène alors qu’on ne cumule pas plus d’une heure d’expérience de guitare, à nous deux. ».
Très vite est venue l’idée de s’associer à une association humanitaire pour donner un sens à notre événement.
Commence alors une longue période de réflexion... On s’entoure de qui ? Quel genre de concert ? de groupes ? Quand ? Quelle association humanitaire ?
C’est lors d’une réunion des Terriales, autre événement organisé le même jour à Saint Armel dont Armelive est partenaire, que nous avons entendu parler d’Espoirs d’Enfants. Serge et Clément se sont donc rendus à la fête du Chapon pour rencontrer Isabelle et Stéphanie, et le projet est né.
Pourquoi les enfants esclaves ?
Parce que nous sommes sensibles au projet, nous avons des amis béninois qui nous en ont parlé, parce qu’ils ont besoin de notre aide !
Le projet prenait de l’ampleur au fil des semaines, nous avons commencé par la programmation de la scène jeunes talents, tout en contactant des groupes très renommés. L’organisation connaissait des hauts, et des bas… Mais le mois de mai arriva et la programmation définitive avec. Ce sera donc avec le célèbre Monsieur ROUX, avec les inventeurs du « Yéyétronique », à savoir les Superets qui sortent d’une année 2013 exceptionnelle ponctuée par une performance de haut vol aux transmusicales, avec le groupe The Probs à l’énergie incroyable et bien d’autre encore que nous passerons notre soirée du 30 Août !
Il était donc temps de régler tous les petits détails, qui sont en réalité des tâches très complexes ! Comment assurer la logistique ? La sécurité du site ? La communication ? La restauration ? Quelles quantités de bières, galettes-saucisses prévoir ?
Nous avons pu compter pour cela sur l’aide très précieuse des nombreux bénévoles, très impliqués dans le projet. C’est le travail de toute une équipe motivée qui paiera le 30 Août. Armelive, ce n’est pas quelques membres, c’est un grand collectif, à l’image de l’association pour laquelle ils oeuvrent cette année !