Le Bénin est aujourd’hui presque un modèle sur le plan démocratique en Afrique de l’Ouest. Néanmoins, et ce malgré une évolution notable, le pays a encore beaucoup de progrès à faire en ce qui concerne la protection des droits de l’enfant. De par sa culture et son histoire, ceux-ci doivent affronter de nombreux problèmes récurrents dans l’ensemble du pays.

416-contre-le-trafic-et-les-mauvais-traitements-au-benin-et-au-togo-965

Pauvreté

Le pays est pauvre, très pauvre. Ce n’est pas moins de 30% de la population qui y vit sous le seuil de pauvreté. La population rurale est particulière touchée par ce phénomène.

La majorité des Béninois estiment vivre dans des conditions très difficiles. En plus de cette pauvreté, les conditions climatiques mettent à rude épreuve leur vie quotidienne, telles que les inondations qui sont monnaies courantes dans certaines zones du pays.

Santé

Le Bénin possède un taux de mortalité infantile très élevé. Beaucoup de nouveaux nés souffrent de graves problèmes dès leur plus jeune âge, notamment d’insuffisance pondérale.

Le pays fait de nombreux progrès en terme de santé mais les enfants sont encore souvent victimes de maladies mortelles (sida, paludisme…).

Les structures et personnels de santé sont trop peu nombreux pour assurer de bonnes conditions de vie médicales à toute la population.

Éducation

Malgré une scolarité censée être gratuite et obligatoire de 6 à 11 ans, il s’avère que celle-ci est fréquemment payante. De par ce fait, elle peut difficilement être rendue obligatoire.

Une importante différence existe également entre les filles et les garçons. Les petites béninoises scolarisées se font rares et se voient être très chanceuses par rapport à la majorité de la population féminine.

Trafic d’enfants

En 2007, un rapport de l’UNICEF a démontré que ce sont plus de 40 000 enfants âgés de 6 à 7 ans qui ont été victimes du commerce des enfants. Ceux sont ensuite employés comme domestiques ou dans les milieux de l’agriculture et plus dramatique encore.